Madagascar déclaré officiellement « Pays Libre de la Poliomyélite »

Lors de la Commission Régionale de Certification de l’Éradication de la Poliomyélite en Afrique, le Jeudi 21 juin dernier à Abuja, Nigéria, Madagascar a été déclaré officiellement « Polio Free », ou Pays Libéré de la Poliomyélite. Une victoire pour l’éradication de la pauvreté et le développement des infrastructures de santé.

La cérémonie d’attribution du statut « Pays Libre de la Poliomyélite » s’est déroulée depuis le Palais d’État d’Iavoloha, ce dimanche 24 juin, en présence du Ministre de la Santé Publique, M. Rantomalala Harinirina Yoël Honora et du Pr. Charlotte Ndiaye, Représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à Madagascar. Cette dernière a félicité Madagascar au nom de tous les partenaires de l’Initiative Mondiale de l’Éradication de la Poliomyélite dans le pays.

Si des cas de polio avaient encore été recensés dans quelques régions, 13 campagnes de vaccination ont été réalisées depuis décembre 2014. Avec l’ambition de fournir des soins de proximité pour tous, le Ministère de la Santé Publique a multiplié les efforts pour que chaque enfant soit vacciné dans toutes les régions. Depuis Décembre 2016, le Gouvernement s’est, lui, engagé à éradiquer le nombre de cas atteints de polio. Un programme qui s’est avéré payant, dans la perspective de redynamiser l’action publique.

Durant cette cérémonie officielle, les partenaires de l’Initiative Mondiale d’Éradication de la Poliomyélite dans le pays, dont l’OMS, la Polio Global Initiative, l’UNICEF, l’USAID, GAVI et Rotary International, ont félicité Madagascar pour l’obtention de ce nouveau statut et l’ont encouragé à poursuivre les efforts pour atteindre l’objectif mondial d’éradication.

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a ainsi salué la collaboration effective de l’ensemble du système de santé et le dévouement dont ont fait preuve des milliers d’agents de santé engagés dans la guerre contre la polio : « Madagascar a ainsi montré au monde entier que rien n’est impossible. C’est en effet la plus grande leçon et la plus grande source d’inspiration pour résoudre tous les problèmes auxquels le pays fait face. » Il s’agit donc d’une étape importante en matière de santé nationale, qui doit être poursuivie par les agents de la fonction publique et en concertation avec les partenaires internationaux.